Mensonges
138 BPM
Music: de Palmer – Lyrics: Darvey

Ces derniers temps, je te sens loin de moi
Et je te demande ce qui n’va pas
Tu me dis d’aller au diable
Que c’est moi l’insupportable

Souvent tu sors sans me dire où tu vas
J’hurle à la mort mais tu ne m’entends pas
Qui se cache dans tes pensées
Tu ne me l’as même pas présenté

Trop de mensonges
Ton nez s’allonge
Où était-tu hier soir
Tu es rentrée bien tard
Mon bébé

Ce soir c’est clair, je te suis à la trace
En solitaire, toutes ces nuits me lassent
Je préfère encore me faire
Mal en te voyant faire
Du bien
Mon cœur, je sens qu’en ce moment tu mens
Comme tu respires et tu respires souvent
Mets-moi dans la confidence
Avant que je ne me mette en transes

Trop de mensonges
Ton nez s’allonge
Où était-tu hier soir
Tu es rentrée bien tard
Mon bébé

Comme ces mensonges
Le doute me ronge
Je te croyais sage
Je te vois sauvage

Ce n’sont plus mes bras qui te tentent
Tu n’es plus ma muse
Je reste tout seul dans la tourmente
Et toi tu t’amuses

Peut-être qu’au fond je t’invente
Toutes ces ruses
Et toi bien sûr tu es contente
Et tu en abuses

Un mensonge et puis un autre
Jusqu’à la faute
Un mensonge en cache un autre
A qui la faute
……

Comme ces mensonges
Le doute me ronge
Je te croyais sage
Je te vois sauvage

….

Advertisements